Education

Education civique et apprentissage de morales collectives

Les élèves passent des heures avec leurs enseignants et leurs camarades. Il y a très peu de chances pour que, de ce temps, ne naissent que des connaissances et des savoir-faire individuels. En fait, l’école est aussi le lieu des premiers apprentissages sociaux. On y voit naître les comportements de coopération ou d’opposition, d’autonomie et d’entraide hors de la famille. Qu’on le veuille ou non, les adultes présents dans l’école canalisent ces comportements, et ce, depuis l’école maternelle. Au bout du compte, ils déposent une empreinte dans la personnalité du futur citoyen. L’école fournit un modèle explicite ou implicite de comportements sociaux. Il est tout à fait légitime que celui-ci se préoccupe de définir ce que peut être un apprentissage conscient de la vie collective, l’éducation civique. Il le fait en tenant compte de ce qu’est l’enfant d’âge scolaire et en visant la formation du futur citoyen.

civique

Missions en matière d’éducation civique

La définition des contenus d’enseignement est de la responsabilité du Ministère de l’Éducation Nationale. Mais, dans un domaine aussi délicat que celui-ci, à l’enseignant de bien être conscient de ce que la vie collective, avec ses conflits, ses interdits, ses gratifications, ses prises de responsabilités, véhicule de données morales implicites. A lui de comprendre combien il est important de les expliciter, de les rendre conscientes. Et de les rattacher aux principes qui les fondent et aux données de la société adulte à laquelle l’école prépare ses élèves. Passer tout cela sous silence reviendrait à livrer les enfants à un arbitraire qui pourra être destructif. 

En fait, la vie collective est créatrice de dangers individuels. Les enfants d’âge scolaire forment une population particulièrement exposée à certains d’entre eux. L’évolution de la société fait que la tranche d’âge qui nous intéresse est progressivement touchée par certains risques qu’elle ne connaissait pas ou que l’on méconnaissait : toxicomanies, abus sexuels par exemple. L’école se doit de prendre en charge une information adaptée à ces divers dangers et à l’âge de ses élèves. Elle doit aussi informer sur les règles élémentaires de l’hygiène. C’est-à-dire sur la prise en charge par l’individu de sa propre santé.

Faire vivre une morale collective

La vie en société implique une morale. C’est-à-dire un système de valeurs communes auxquelles on se réfère implicitement ou explicitement et qui permettent à chacun de déterminer ses conduites, ses actions, son mode de relation aux autres. Cette notion est double :

  • parler de choix implique une autonomie de décision. Une morale n’est pas un ensemble de préceptes prévoyant toutes les situations possibles et la marche à suivre dans chaque cas. C’est, au contraire, l’affirmation d’un nombre limité de principes à partir desquels chacun, de façon autonome, aura à se déterminer, quelle que soit la complexité de la situation ;
  • parler de valeurs communes renvoie à la notion de solidarité, d’interdépendance de fait. Mais aussi de volonté de vivre et de construire ensemble.

Ce double caractère de la morale collective (autonomie et solidarité) trouve sa traduction formelle dans les différents droits de l’homme et dans les libertés publiques qui en découlent. L’attachement à ces valeurs conduit au constat du fait qu’elles peuvent être menacées.

éducation civique

Pour conclure…

Dans le cadre de l’éducation civique, l’école doit apporter des connaissances sur l’exercice de la citoyenneté; sur les institutions, sur les grands faits de société comme le travail, l’éducation… Et enfin sur les relations que nous entretenons avec les autres nations. Ces connaissances et cette morale collective; sans permettre à l’enfant d’exercer des pouvoirs qui ne sont pas ceux de son âge doivent toutefois l’y préparer. Notons par ailleurs qu’un certain nombre de modèles réduits des conduites sociales adultes peuvent lui être proposées. Par exemple, la prise en charge de décisions collective dans la vie courante de la classe; la vie coopérative, l’élaboration des lois de la classe, les votes sur les sujets d’opinion; voire le fonctionnement de conseils d’enfants sont autant d’occasions intéressantes à saisir.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
error: Content is protected !!

Adblock détecté

Veuillez désactiver Adblock sur votre navigateur. Merci