fbpx

L’acte de produire quels sont les paramètres et les difficultés

L’enfant rencontre, face à l’acte de produire, des difficultés qui relèvent de plusieurs domaines différents. D’abord, le domaine cognitif où il doit connaître les caractéristiques des types de textes auxquels il est fait référence dans la classe. Écrire un texte en respectant les contraintes qu’imposent son appartenance à un type particulier de textes et les règles de fonctionnement de la langue, etc. Ensuite, le domaine comportemental, vouloir écrire et adopter les comportements d’écrivant qui recherche des outils pour transmettre les éléments nécessaires à la communication de son message. Puis, il y a le domaine technique où il faut adopter, parmi plusieurs plans possibles, celui qui sert le mieux son texte et son intention. Utiliser à bon escient la ponctuation. Trouver des idées, etc. Enfin, le domaine méthodologique: Comment s’organiser? Dans quel ordre traiter les problèmes recensés? Quelles stratégies adopter? Où trouver les outils nécessaires?

À cela il convient d’ajouter un obstacle conjoncturel, loin d’être négligeable, la contemporanéité des éléments. Tout se passe en effet comme si l’élève devait régler toutes ces difficultés qui se présentent simultanément à lui. De manière immédiate et spontanée, en un temps toujours trop limité, et souvent sans avoir appris à le faire. Il convient donc de fuir toute pédagogie attentiste qui consiste à croire que quand les enfants sauront matériellement écrire, maîtriser les règles de grammaire, d’orthographe et de conjugaison, ils sauront produire des textes. Ce serait là ignorer totalement les caractéristiques et les spécificités de production. Et priver les élèves des apprentissages fondamentaux indispensables non seulement à la réussite de leur scolarité. Mais aussi à une insertion sociale et culturelle harmonieuse. Cette mission importante pour le maître, ne peut réussir que si sa démarche se fonde sur les paramètres de production, considérés dans le détail.

acte de produire

Les paramètres de l’acte de produire

Pour définir la démarche de l’acte de produire, il convient de considérer ses différents éléments constitutifs à chaque étape du travail de l’enfant :

  • Compréhension de la situation de communication.
  • Recherche, élaboration et organisation des idées.
  • Mise en forme du texte.
  • Écriture du texte.
  • Réécriture éventuelle du texte.

Gérer de façon simultanée l’ensemble de ces paramètres est quasiment impossible pour l’élève. Il revient donc au maître de faire travailler par l’élève, dans un premier temps, l’un ou l’autre de ces paramètres. Par exemple, apprendre à produire des idées. Puis dans un deuxième temps, lui donner les moyens de traiter progressivement l’ensemble de ces idées.

La compréhension de la situation de communication

Certes, on pourra insister particulièrement sur un aspect ou sur la démarche complète de production. Mais toujours avec le souci de placer l’élève en situation réelle de communication. Il s’agit en fait de faire préciser par l’enfant l’objet du message à transmettre. Et l’enjeu de la communication d’une part. Et de l’entraîner à mobiliser les connaissances acquises en réception de textes et en lecture.

Cette étape est fondamentale, car l’enfant n’est pas en situation de création pure, mais de re-création. Il doit se remettre en mémoire les éléments appris lors des séances d’analyse et de réception de textes. Exemple: élaboration collective d’instruments de référence portant sur les caractéristiques de ces différents textes. Ceci afin de les utiliser en vue de produire.

Recherche, élaboration et organisation des idées

Au cours de cette étape, l’élève va mobiliser des idées concernant la situation de la classe, la demande, la réponse souhaitée. Puis il aura à sélectionner celles qui lui paraîtront les mieux adaptées au projet de communication. Enfin, il devra choisir le plan de présentation des idées le plus adapté.

Mise en forme du texte

Cette phase révélera l’aptitude de l’élève à repérer, par anticipation sur l’écriture proprement dite, les caractéristiques de présentation du texte (formule convenable, mise en paragraphes, etc.).

production écrite

Écriture du texte ou acte de produire

C’est au cours de cette étape de mise en mots et de mise en phrases de ses idées que l’élève aura à la fois à utiliser correctement les compétences acquises par ailleurs (syntaxe, orthographe, vocabulaire, éléments de mise en page, etc.). Et à contrôler, à différentes étapes, que progressivement, sa production se rapproche de la représentation initiale du texte.

Relecture et réécriture éventuelle du texte

Cette étape va permettre à l’enfant, par une mise à distance critique de son texte, de comparer sa production finale au produit défini au départ. De la confronter au type de texte de référence par l’utilisation d’un guide de relecture. De vérifier le respect des critères de forme extérieure (présentation), de contenu (lisibilité et communicabilité aux plans sémantique, morphosyntaxique, orthographique ), de fidélité entre le message à envoyer et le message effectivement écrit. Et de repérer les éléments à modifier, de proposer ou d’effectuer les modifications nécessaires.

Pour permettre à l’enfant de produire des textes tout au long de son cursus, l’ensemble des maîtres de l’école doit s’organiser pour que chacun de ces éléments soit l’objet au cours de sa scolarité, d’un apprentissage régulier et suivi, donnant lieu à un entraînement quotidien et à une évaluation continue.

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!