La dynamique de projet en appui des élèves en difficulté

Se mettre en projet, c’est créer une tension entre l’état actuel et un futur envisagé que les objectifs définis nous aident à imaginer. Le besoin de progresser, d’améliorer nos aptitudes, ne peut se faire en l’absence d’une direction. Il va donc se concrétiser dans des buts et des projets. Ce sont les processus de formation de but et de projets qui représentent cette ligne ascendante du développement. Le but constitue un résultat attendu qui détermine en fait le projet, les moyens à utiliser et les actes du sujet. La dynamique de projet tient donc principalement à la définition de buts et d’objectifs. Le choix des buts et la définition des objectifs dépendent des informations recueillies lors de la phase d’évaluation. La recherche d’informations et l’évaluation sont donc à la base de toute intervention pédagogique et de la démarche de projet en particulier.

projet école

La formulation des objectifs de la dynamique de projet

En possession de tous les renseignements nécessaires, on peut formuler les objectifs du projet. Il va de soi que si l’évaluation diagnostique a été bien menée, elle met en évidence de manière symétrique les compétences nécessaires pour que l’enfant comble ses non-acquis. Ce sont donc les objectifs à poursuivre dans l’aide pédagogique. Le choix des objectifs est essentiel. Il devra tenir compte de la situation réelle de l’enfant et focaliser sur un aspect déterminant pour sa réussite. C’est ici que l’assistant devra s’interroger sur les paradoxes de sa situation et effectuer le bon choix. Le choix entre une aide globale et une aide spécifique intervient donc ici. Il doit donc bien évaluer la situation et tenter d’induire le maximum de changement en focalisant sur un objectif déterminant pour la réussite de l’élève.

Lorsqu’il formule ses objectifs, l’assistant devra impérativement les rédiger en termes opérationnels. Pour être opérationnels, les objectifs doivent être clairs, précis, réalistes, bien reliés à la situation qui pose problème. Il est en effet totalement insuffisant de signaler que l’appui permettra à l’élève d’améliorer sa compréhension en lecture, par exemple. Evidemment, l’élève va améliorer sa compréhension en lecture si l’assistant travaille sur cet objectif. Plus intéressante est cependant une définition précise, en termes de comportements observables, qui permet d’envisager concrètement les attitudes à développer. dynamique de projet

La définition des objectifs en termes opérationnels aura évidemment des implications quant à l’évaluation. Tout d’abord, l’assistant pourra facilement observer si l’élève manifeste le comportement attendu et pourra ainsi en informer l’élève, le titulaire, etc. Le titulaire, les parents, s’ils connaissent également l’objectif poursuivi et le comportement attendu, pourront aider efficacement l’enfant et évaluer ses progrès.

dynamique de projet enfant

La rédaction du projet pédagogique individuel

Il est indispensable, à ce stade, de synthétiser par écrit toutes les informations recueillies et d’écrire les objectifs. La rédaction du projet pédagogique individuel est une étape décisive du processus d’aide. Le document devra mentionner explicitement :

Les ressources de l’enfant. L’assistant indiquera d’abord les ressources de l’enfant, notamment dans les domaines du comportement, de l’attitude face à la tâche et de la branche désignée. La description des ressources permet de poser un nouveau regard sur l’enfant qui, souvent, n’est plus perçu qu’à travers ses difficultés et ses lacunes. La description des ressources permet également de s’appuyer sur les forces de l’enfant pour développer de nouvelles compétences. Souvent, l’assistant ne recueille, dans un premier temps, que des informations négatives sur l’enfant. C’est donc à lui de proposer une évaluation plus globale qui permettra de souligner les ressources de l’enfant et d’envisager une nouvelle dynamique de projet.

Les difficultés de l’enfant. C’est à partir de cette rubrique que les enseignants vont pouvoir focaliser sur l’aspect problématique principal. Le choix du vocabulaire utilisé ici est important. Le respect que nous devons à l’enfant ne nous autorise pas à mentionner que celui-ci est peu intelligent, inadapté ou complètement nul. Les étiquettes sont également à proscrire (l’enfant n’est pas autiste, mais il a des difficultés de communication).

Les objectifs poursuivis. Le document mentionnera enfin les objectifs poursuivis. Les objectifs ne doivent pas être trop nombreux, c’est pourquoi, lors de la focalisation, les enseignants détermineront les objectifs prioritaires. Les moyens à mettre en œuvre sont également mentionnés, en prévoyant ceux qui seront en priorité utilisés par l’assistant et ceux qui concernent le titulaire, voire les parents. Il est parfois nécessaire, dès le départ, de définir la durée de la prise en charge et la date du prochain bilan.

La prise en charge

Parfois, le travail d’assistance s’arrête après la rédaction du projet pédagogique individuel. Mais seulement après. Par exemple lorsque l’enseignant titulaire peut poursuivre les objectifs avec l’élève dans le cadre de la classe, sans aide. Si l’assistant n’intervient pas directement, il fournira néanmoins au titulaire les moyens permettant une prise en charge dans la classe.

S’il est par contre décidé une prise en charge, l’assistant demandera aux parents leur autorisation. En fonction des objectifs poursuivis, une rencontre est parfois nécessaire avant le début des appuis. Les modalités de la prise en charge dépendent principalement des objectifs fixés. Le travail d’assistance en classe est parfois indispensable (problèmes de comportement, par exemple). Une prise en charge individuelle est, par contre, presque toujours nécessaire. L’idéal reste évidemment, comme il a déjà été dit, de travailler en classe et en individuel. Dans ce cas, le nombre de cours par semaine est évidemment plus important (au minimum 4 fois 30 minutes par semaine). dynamique de projet

L’implication de l’élève dans le projet est indispensable à sa réussite. Le terme de prise en charge est à ce propos ambigu. On ne prend pas en charge l’enfant, comme le ferait le médecin qui établit un diagnostic et prescrit un médicament. L’élève doit absolument connaître les objectifs poursuivis et les moyens qu’il peut mettre en œuvre pour devenir auteur et acteur de sa réussite. Le malade peut guérir sans rien comprendre à sa maladie et aux raisons de l’efficacité de la thérapie. En pédagogie, le malade meurt, s’il ne devient pas sujet de sa propre thérapie. Lors de cette phase de prise en charge, l’évaluation est interactive. C’est pourquoi l’assistant s’informera régulièrement auprès du titulaire des progrès de l’enfant. Des réajustements seront peut-être alors nécessaires.

la dynamique de projet

Le bilan de la dynamique de projet

Après quelques semaines, voire quelques mois, il est nécessaire de s’arrêter et d’effectuer un bilan plus formel en reprenant la feuille de projet pédagogique individuel et en la relisant avec le titulaire. Les enseignants évalueront à ce moment-là la situation et décideront si la mesure se poursuit et sous quelle forme. Ou si elle ne se justifie plus. Les parents seront informés des décisions prises.

La définition des objectifs en termes opérationnels facilitera beaucoup l’évaluation de l’enfant lors de ce bilan. Comme le souligne Gillig « d’aucuns estiment que c’est la partie la plus ardue d’une démarche de projet. Je soutiens que c’est ce qui est le plus facile, à condition d’avoir déterminé des objectifs précis et de les avoir opérationnalisés ».

De plus, l’assistant présentera alors au titulaire les évaluations de départ qu’il a soumises à nouveau à l’élève avant le bilan et qui permettront d’évaluer ses progrès. Le titulaire informera également si les compétences développées en appui se généralisent en classe. Le rééducateur se doit de confronter son évaluation aux résultats observés par le maître, de manière à mettre en évidence les effets de la rééducation sur la vie de l’enfant à l’école et ses progrès en classe. En effet, si l’élève ne transfert pas ses compétences en classe, lorsqu’il se retrouve sans appui, l’aide est parfaitement inutile. dynamique de projet

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!