La pédagogie différenciée compatible avec la promotion de l’excellence

img

La pratique de la pédagogie différenciée est-elle compatible avec la promotion de l’excellence ? Cette question en contient deux autres qui renvoient toutes deux au plan de la politique et de la philosophie de l’éducation.

  • Doit-on exiger que la pédagogie différenciée contribue également à renforcer les compétences des élèves qui réussissent le mieux, quitte à promouvoir une élite ?
  • Y a-t-il possibilité pour le système éducatif de poursuivre à la fois le but de mettre en œuvre un enseignement de masse et celui de promouvoir un enseignement de l’élite. Bref l’égalité et l’efficacité maximale sont-elles des valeurs indissociables ?

Lorsqu’on pose la première question aux usagers de l’école et aux enseignants, les réponses sont rarement éclairantes sur le degré de conviction de ceux qui sont interrogés. Le plus souvent, on entend dire par les enseignants : « Les élèves bien doués sont suffisamment intelligents pour réussir dans leurs études quelle que soit la pédagogie qui leur est appliquée». Il n’y a pas là la preuve qu’ils ont intériorisé la règle du système, mais simplement que les problèmes qui les préoccupent le plus.

Ce sont ceux auxquels la solution est loin d’être facile, et que ceux qui les accaparent le moins. Ce sont ceux auxquels les élèves trouvent en eux-mêmes leurs propres réponses. Les enseignants pensent en majorité que la problématique de la réussite des élèves bien doués résolue a priori. Quant aux parents, ils se soucient rarement des procédures pédagogiques de la promotion de l’excellence. L’essentiel étant que leur enfant réussisse et de la meilleure manière.

la promotion de l’excellence en ecole

Efficacité et égalité

Avant1 of 4
Utilise ces boutons pour naviguer

2 Commentaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *