Les circonstances pour et contre la situation pédagogique

Les gens apprennent à éviter ce qui les heurte. Il n’est pas toujours possible de déterminer quelle circonstance est positive ou « contraire » pour un individu donné, mais certaines circonstances ont un effet suffisamment universel pour nous donner d’importantes indications. Nous allons d’abord examiner les éléments « contraires » à la situation pédagogique, afin de pouvoir terminer l’article sur une note positive.

Une condition (ou conséquence) « contraire » est tout événement qui provoque une gêne physique ou mentale. Il s’agit de tout événement amenant une personne à douter de sa propre valeur, à perdre amour-propre, dignité, ou à s’attendre à les perdre. De façon générale, des conditions ou conséquences peuvent être considérées contraires si elles obscurcissent la vie d’un individu ou si elles le rabaissent.

Lorsque les conditions et conséquences sont associées à la matière de notre enseignement ou résultent de son étude, la matière en question, l’étude, l’école elle-même, prennent des couleurs peu attirantes… Aucune vertueuse indignation de notre part ne saurait en changer l’effet. Aucune déclaration sur la façon dont il faudrait intéresser l’étudiant ne pourrait avoir plus de poids que la réduction des aspects contraires de la situation pédagogique.

la pédagogie en classe

la douleur parmi les contraires à la situation pédagogique

Avant1 of 8
Utilise ces boutons pour naviguer

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *