Les circonstances pour et contre la situation pédagogique

Elle est due à une gêne physique aiguë. Les occasions où l’étudiant ressent une douleur physique au moment où il étudie la matière enseignée ou bien comme conséquence de cette étude sont devenues rares (nous parlons bien sûr du cas où c’est le professeur qui provoque cette douleur). Toutefois, ce genre de situation n’a pas entièrement disparu. Certains enseignants prétendent que ceci est bon pour l’élève alors qu’il ne fait que justifier de façon peu commune son incurie pédagogique.

L’élève est parfois battu à cause d’une chose qu’il a faite ou n’a pas faite. Notre propos n’est pas de savoir si ce genre de punition devrait être ou non permis. Mais bien de déterminer les effets des conditions et des conséquences sur le comportement d’approche de l’élève à l’égard de la matière à étudier. Dans certains cas le professeur ou l’école ne sont pas directement impliqués dans la situation pédagogique contraire et douloureuse. L’étudiant a parfois mal quand il doit lire. Il a peut-être une vue déficiente et la lecture engendre une douleur.

La peur et l’angoisse

Utilise ces boutons pour naviguer

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *