Les moments de plaisir partagé

Le caractère positif de la relation affective qui unit les parents et l’écrit est un élément important pour un apprentissage désiré par l’enfant. Mais ce n’est sans doute pas suffisant. Il est essentiel que l’écrit soit aussi objet et lieu de plaisir. Ce plaisir aura plus de chances d’apparaître s’il est d’abord partagé. Les moments de plaisir partagé sont très bénéfiques pour s’équilibrer affectivement et pour entamer un apprentissage de la lecture avec son enfant.

les moments de lecture

Déclencher le vouloir apprendre à lire

Depuis longtemps, les spécialistes insistent sur la nécessité de lire très tôt des livres aux enfants. Ces lectures appartiennent à ces moments de relation privilégiée dont l’enfant a besoin pour se rassurer et s’équilibrer affectivement. Ce sont les moments de conversation à deux, d’échanges de confidences, de récits de contes ou d’histoires improvisées. Tous ces moments sont nécessaires, mais avec des objectifs différents, où la lecture occupe une place particulière. Outre la relation privilégiée qu’elle instaure, elle est l’occasion d’entendre, et de s’approprier par l’écoute, une langue différente de celle qui apparaît dans la vie quotidienne, des types de discours, des faits de syntaxe et des mots de vocabulaire jamais entendus ailleurs. En ce sens, elle est la source numéro un d’enrichissement langagier, à condition que les formulations écrites ou littéraires respectées, expliquées au besoin. Mais non camouflées sous des traductions plus ou moins heureuses en langue parlée.

L’autre intérêt de ces moments de lecture à haute voix par l’adulte, c’est que l’enfant va pouvoir construire, à travers le plaisir que lui procurent les histoires entendues, le désir de devenir capable de se donner soi-même ce plaisir en apprenant à lire. Mais il faut prendre garde au fait que ce raisonnement ne va pas de soi. Pour beaucoup de petits enfants, l’histoire se trouve dans les images et non dans ces petits signes noirs qui ne disent rien en apparence. Si l’on se contente de commenter les images de l’histoire, on a manqué le but en question. Voilà pourquoi il est souhaitable de dissocier ces deux types de plaisir du livre. Regarder ensemble les images, formuler des hypothèses sur l’histoire, découvrir qu’elles peuvent raconter plusieurs histoires différentes et en conclure qu’il faut le texte pour connaître cette histoire.

Les vrais moments de plaisir

Avant1 of 2
Utilise ces boutons pour naviguer

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!