Les objectifs précis des apprentissages premiers

Cet article s’intéressera au travail nécessaire et aux objectifs précis à chacun des niveaux du cycle d‘apprentissages premiers dès l’âge de deux ans jusqu’à la deuxième année d’apprentissage systématique CE1.

Les apprentissages premiers de la petite enfance

Dans la mise en place des apprentissages premiers, la période 2-5 ans a plusieurs objectifs.

  • Elle favorise le développement d’un sentiment de sécurité face aux lieux et aux objets de lecture, par une fréquentation importante des bibliothèques, des lieux de ventes de livres. Et aussi par des explorations libres, largement corporelles, sensorielles, perceptives des objets à lire, livres, journaux, documentations diverses etc., sans se limiter aux ouvrages destinés aux enfants.
  • Elle favorise le développement d’un sentiment de plaisir lié à la lecture. L’écoute d’histoires lues à haute voix par l’adulte. Les exploitations diverses et ludiques d’histoires et de contes. Les explorations libres de livres.
  • Favorise le développement d’un sentiment de sécurité face à la diversité des types de discours oraux et écrits, par des rencontres motivées, et des productions diversifiées en situations de communication directe ou à distance.
  • Elle provoque la découverte de la fonction langagière de l’écrit, et de ses rôles dans la vie quotidienne. Pour cela, deux types de situations. D’une part, des situations problèmes, que l’on va résoudre par le recours à l’écrit. D’autre part, une exploration des messages de l’environnement (sorties dans la rue et collectes d’affiches ou d’enseignes…).
  • Elle doit favoriser l’installation d’un comportement de lecteur. C’est-à-dire de recherche de sens, à partir de ce qui est vu. Dans ce but, des jeux d’entraînement perceptif, discrimination visuelle, élargissement de l’empan visuel et toutes les situations ou la recherche de significations est nécessaire à l’action ou à la satisfaction de la curiosité.

Les apprentissages premiers, la section des grands de l’école maternelle, 5-6 ans

apprentissages premiers
  • Elle poursuit les objectifs précédents des apprentissages premiers.
  • Favorise la construction de repères perceptifs sur l’écrit des messages explorés. Les découvertes des significations d’indices paralinguistiques comme la mise en page, la couleur, la taille et la forme des caractères, la ponctuation. La reconnaissance d’unités de première articulation liés à l’expérience des enfants par un travail d’observation d’emballages de produits. La reconnaissance d’unités de seconde articulation de leur caractère non signifiant en soi. Et de la nécessité de prendre en compte leur nombre et l’ordre dans lequel elles se présentent par des observations comparées de messages familiers aux enfants (publicités, prénoms…).
  • Elle rend plus sûre l’activité de formulation d’hypothèses par des jeux favorisant l’entraînement au raisonnement déductif et par inférences, par des rencontres avec des messages ambigus nécessitant de nouveaux prélèvements d’indices destinés à vérifier ou rectifier les hypothèses. Il s’agit ici d’un entraînement à la rigueur et à la méfiance face aux interprétations hâtives.

Premier apprentissage systématique : CP

L’objectif d’ensemble est de rendre l’enfant capable de construire du sens en utilisant aussi des indices linguistiques, notamment de deuxième articulation du langage (lettres, marques orthographiques, majuscules, ponctuation…), pour vérifier ses hypothèses. Pour cela, l’enseignant a intérêt à construire une progression qui prend appui sur des messages fortement pluri codés. C’est-à-dire où les indices non linguistiques sont nombreux, pour aborder progressivement des messages de plus en plus « nus ». C’est-à-dire porteurs d’indices purement linguistiques (textes ou phrases hors situation. Il est souhaitable également que les textes à lire soient porteurs d’indices orthographiques pertinents, dont l’ambiguïté ne peut être levée que par la prise en compte de ces indices lors des apprentissages premiers.

  • Il permet l’utilisation par les enfants d’indices linguistiques fins : lettres, marques orthographiques… Ceci est possible grâce à des activités de démontage des énoncés écrits, des énoncés oraux et des situations d’observation comparée des réalisations orales et écrites d’un même énoncé.
  • Il enrichit la connaissance des unités de première articulation, mots (et notamment, les « petits », les déterminants, les conjonctions, les prépositions, etc.), formes diverses d’un même mot. Par exemple pour les verbes, expressions, groupes de mots, types de textes. Il ne faut pas oublier que la langue non composée uniquement de mots. Et que les problèmes de vocabulaire sont loin d’être les seuls à considérer.

Deuxième apprentissage systématique : CEl

apprentissages premiers en ecole

Limiter les apprentissages premiers au CP c’est consacrer le fragile, l’à-peu-près, l’insuffisamment compris. Et préparer, dès le début de l’école primaire, la récolte d’échecs que déplorent si fort les professeurs de collège. Mais cela ne veut pas dire qu’on va répéter ce qui a été fait. Les objectifs du C.E.1 sont spécifiques et sensiblement différents.

  • Il rend possible, pour tous les enfants, la construction de sens à partir des seuls indices linguistiques, sur des messages en situation.
  • Il permet d’apprendre à inférer des contextes absents sur des messages hors situation. Au C.E.1, les enfants vont apprendre à formuler des hypothèses non seulement sur des phrases. Mais aussi sur des mots isolés, voire sur des ensembles de lettres, artificiellement extraits de suites signifiantes. Ainsi, le mot « porte » verra son sens varier selon qu’il sera précédé de « la » ou « je ».
  • Comprendre la correspondance phonies/graphies. On voit certes que le système de correspondances phonies/graphies, loin d’être absent de l’apprentissage, y tient une place importante. Ce sera même un des lieux d’évaluation du savoir-lire à la fin du C.E.1. Toutes les lettres n’appartiennent pas au système de correspondances phonies/graphies. Elles jouent un autre rôle, celui d’indicateurs de signification grammaticale ou lexicale : « toi »/ « toit » ; « je joue »/« tu joues » ;
  • Le dernier objectif, enfin, est de rendre les enfants capables de lire de plus en plus vite des écrits divers, avec des projets variés. C’est dire que le C.E.1 a pour tâche en quelque sorte de lancer la lecture adulte. Sans ces nouvelles compétences, les études ultérieures auront du mal à être digérées.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!