Pratiques enseignantes efficaces pour former la compétence langagière

Les pratiques enseignantes qui vont être présentées dans cet article sont des actions répétitives recommandées aux enseignants pour favoriser le développement des compétences langagières des élèves. Elles permettent d’améliorer le rendement de tous les élèves. Elles aident les enseignants à amener chaque élève à accroître son vocabulaire et à développer ses consciences phonologique et syntaxique. Ceci contribue à améliorer sa compréhension générale de la langue.

la compétence langagière

Comment soutenir linguistiquement ses élèves ?

Parmi les pratiques enseignantes efficaces pour ceci, on peut citer :

  • Les enseignants félicitent chaque tentative, si minime soit-elle, afin d’encourager la prise de risque.
  • Pour attirer l’attention de l’élève avant de lui adresser la parole, les enseignants s’assurent d’établir un contact avec lui ou elle. Ils maintiennent son attention en appuyant leur message par des expressions faciales et corporelles.
  • Les enseignants s’assurent de toujours donner un temps d’attente à l’élève lors d’une question pour lui permettre d’organiser ses idées et de trouver les mots justes pour la réponse.
  • Au début de l’apprentissage de la langue, les enseignants utilisent des mots d’usage courant connus des élèves, dans des phrases courtes et simples. Au fur et à mesure que les élèves développent leurs habiletés langagières, il convient d’utiliser un vocabulaire de plus en plus élaboré et des phrases plus complexes afin d’enrichir le bagage langagier des élèves.
  • Les enseignants utilisent des similarités et des différences pour permettre aux élèves de rattacher les nouvelles connaissances à leurs connaissances antérieures dans le but de développer des schèmes de référence et de pensée plus complexes. C’est à partir de comparaisons qu’on amène les élèves à faire des analogies.
  • Les enseignants modèlent l’utilisation des phrases interrogatives pour que les élèves comprennent et intègrent le questionnement dans leurs conversations quotidiennes. Ils prévoient des activités ludiques pour enseigner la structure de phrases interrogatives et offrent des choix de réponses lorsque la question n’a pas été comprise.

Quelques pratiques enseignantes pour accroître le vocabulaire

  • Souvent, les enseignants répètent les structures, les expressions ou les questions. Ils articulent toujours clairement et utilisent des phrases courtes et un débit lent. Ils incitent les élèves à réutiliser, le plus rapidement possible, les nouvelles connaissances, de façon naturelle et en contexte.
  • Les enseignants redisent correctement ce que l’élève vient de dire en modelant la forme, le vocabulaire ou la prononciation. Ils rendent plus explicites les subtilités de la langue française. Ils peuvent aussi demander à l’élève de redire en ses propres mots pour s’assurer de sa bonne compréhension.
  • Les enseignants modèlent des stratégies et des activités à haute voix devant les élèves. Par exemple, la façon de s’engager dans une discussion, faire une réflexion en utilisant des déclencheurs tels que : «Je pense que… parce que…».
  • Lorsqu’ils expliquent de nouveaux concepts, les enseignants accompagnent leur enseignement de matériel en deux ou trois dimensions. Ces supports visuels aident les élèves à faire des liens avec leurs connaissances. Les enseignants peuvent également élaborer des référentiels avec les élèves, utiliser des outils organisationnels…
  • Les enseignants utilisent divers supports auditifs pour développer la conscience phonologique et syntaxique des élèves. Et ce tout en élargissant leur vocabulaire et en modelant la fluidité de la langue. Ils peuvent, par exemple, enregistrer la lecture d’un livre, enseigner des chansons et des comptines…

Motiver, la primordiale des pratiques enseignantes

Tout apprentissage passe par l’affectif. La motivation des élèves est en lien direct avec les émotions qu’ils ressentent lorsqu’ils sont plongés dans une situation ou une activité scolaire. Quand les élèves ressentent du plaisir et de la fierté dans ce qu’ils font. Ils persévèrent pour comprendre les nouveaux apprentissages et les transférer dans de nouveaux contextes.

Pour motiver leurs élèves à développer leurs habiletés langagières, les enseignants s’assurent que les sujets et thèmes sont significatifs. Ou familiers pour eux et reflètent leurs champs d’intérêt. En outre, il importe d’établir un rapport de confiance avec chaque élève et de valoriser les accomplissements personnels ou sociaux de chacun ou chacune, si modestes soient-ils. Par ailleurs, il faut faire participer les élèves dans la démarche d’apprentissage. Leur indiquant clairement l’objectif et les attentes de toute activité avant de les y engager. Sans quoi il leur sera difficile de trouver en eux l’attention soutenue et la motivation réelle nécessaires pour s’investir. Afin de développer ou de maintenir cette motivation chez les élèves, voici quelques pratiques enseignantes possibles :

  • L’enseignant transmet sa passion pour la communication orale.
  • Il planifie des activités qui permettent la participation de tous.
  • Il souligne la nécessité de l’effort.
  • Enfin, il reconnaît les compétences de chacun ou chacune. Les élèves accorderont plus de valeur aux apprentissages dans un environnement sans risque. Axé sur le respect et la confiance mutuelle. Dans ce climat essentiel pour motiver les élèves, ils apprennent alors qu’il faut passer par de petits apprentissages pour atteindre une plus grande maîtrise.

Activités d’expression

Les activités d’expression sont des activités pour la plupart ludiques. Elles motivent ainsi les élèves à utiliser le langage, à jouer avec les mots, à acquérir du vocabulaire pour explorer des personnages et animer un texte. La capacité qu’ont souvent les jeunes élèves des cycles préparatoire ou primaire d’inventer spontanément des scènes ou personnages fictifs ouvre la porte à l’incarnation de personnages dans une saynète ou un mime et à la collaboration à un théâtre des lecteurs.

Pour intéresser les élèves à des activités d’expression, parmi les pratiques enseignantes, on peut exploiter des comptines, poèmes, chansons, contes ou récits déjà lus. Se servir de contes pour valoriser chacune des cultures représentées dans la classe peut en outre s’avérer un outil de choix. Pour aider tous les élèves à découvrir des liens entre leur culture et celles d’autres pays. Les activités d’expression sont également importantes pour promouvoir la collaboration et le respect des règles de vie en salle de classe.

pratiques enseignantes

Activités de présentation orale

Certes, Les activités de présentation orale aident les élèves à devenir progressivement des locuteurs efficaces et des auditeurs attentifs. Au cycle primaire, les élèves préparent de courtes présentations orales au cours desquelles ils apprennent. Entre autres, à décrire en utilisant des termes justes et à présenter les idées importantes de façon logique et séquentielle. Ils développent aussi leurs habiletés d’écoute pour mieux comprendre, retenir les renseignements, partager leur appréciation ou offrir une critique constructive. D’après les pratiques enseignantes, les activités de présentation orale s’effectuent d’abord de façon informelle. Puis de façon de plus en plus formelle à mesure qu’approche la fin du cycle primaire.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *