Voici comment gérer l’indiscipline en milieu scolaire

Montessori pense que la discipline est le résultat des lois naturelles, des principes de travail et de liberté. Dewey pose comme objectif la formation de citoyens responsables au sein d’une république où les enfants participent à l’élaboration des règles et se sentent responsables de leur maintien. Freinet écrit que la discipline est « la conséquence naturelle d’une bonne organisation du travail coopératif… et qu’il n’y a désordre que lorsqu’il y a des failles dans l’organisation du travail ou lorsque l’enfant n’est occupé à aucune activité qui réponde à ses désirs et à ses possibilités ». Les tenants de la pédagogie institutionnelle considèrent qu’un désordre momentané est une étape indispensable au terme de laquelle le groupe va trouver les modalités institutionnelles qui lui conviennent.

Ces théories ont impulsé une évolution du concept de discipline, de la discipline imposée vers la discipline consentie et l’autodiscipline. Ceci est un progrès, dans la mesure où l’enfant est considéré Comme un sujet et un futur citoyen et où l’on gagne en efficacité, car les règles sont mieux respectées quand les élèves ont l’impression d’y avoir adhéré librement.

Néanmoins, ces théories ne sont pas exemptes de contradictions d’ambiguïtés et elles sont difficiles à appliquer. En fait, l’autodiscipline et l’autonomie sont des objectifs, non des points de départ et vraisemblablement des objectifs à long terme. C’est d’ailleurs presque une contradiction dans les termes que de parler d’un enfant autonome car l’autonomie est précisément une des caractéristiques principales de l’adulte. La première éducation consistera toujours à poser des limites. En classe, l’enfant doit avoir la certitude qu’on ne peut pas faire n’importe quoi et que l’enseignant est garant de ce qui se passe. L’enseignant fera certainement le nécessaire pour gérer l’indiscipline en milieu scolaire. En fait, l’autorité de l’adulte lui donne la sécurité dont il a besoin pour pouvoir travailler.

Promouvoir la conception citoyenne des règles de vie

Utilise ces boutons pour naviguer

4 Commentaires

  1. Je dois faire partie des mauvais organisateurs! En effet, dans ma classe de cm, j’ai quelques enfants qui ne respectent rien. Ils parlent sans cesse et coupent la parole, s’agitent dés qu’il y a une ouverture…On a mis en place un conseil d’élèves. les remarques ne mènent à rien.
    Parfois la punition tombe en demandant à l’enfant qu’il réfléchisse à ce qui ne va pas mais ça ne marche que 2 jours. Bref, je m’épuise à chercher des solutions. Ce que j’ai lu de votre article, je l’ai lu et relu mais certains enfants , dont des hyper actifs, semblent n’avoir aucune limite depuis des années.
    Que pouvons nous faire dans ce cas?

    merci de votre aide.

    1. pour que la classe puisse travailler dans le calme, il faut exiger le respect impératif de certaines règles :
      1- La prise de parole: les élèves doivent lever la main pour demander la parole et attendre que celle-ci leur soit donnée. D’ une part, la parole circule et l’on écoute celui qui l’a obtenue. D’autre part, l’enseignant doit ignorer celui ou celle qui parle sans l’obtenir et on lui fait ensuite la remarque….
      2- Organiser les déplacements : ceux-ci doivent être justifiés par exemple : (aller chercher un dictionnaire, une fiche de travail…) et réglementés (pas de bruit, on ne va pas déranger ou parler à un autre camarade). ainsi, on prend place et on se prépare à travailler en silence. Pour cela, prévoir une activité rapidement, ne pas laisser les élèves dans l’attente. Cette courte activité peut éventuellement être notée sur quelques points.
      3- Le respect des règles communes: respecter les règles de vie de la classe, c’est permettre un bon fonctionnement de la classe, pour que l’enseignant puisse bien travailler. Sans règles, tout le monde ferait ce qu’il veut. L’enseignant ne doit pas tolérer les transgressions des règles communes.
      ·*Renforcez chez l’élève le respect des droits et des devoirs est la condition indispensable au bon fonctionnement de la classe difficile. la charte, les règlements, et les sanctions sont un ensemble de repères qui organisent la classe difficile. La sanction doit être prise suite á la transgression d’une règle.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *